« Pour ce qui est donc des viandes sacrifiées aux idoles, nous savons qu’il n’y a point d’idole dans le monde, et qu’il y a un seul Dieu. » 1 corinthiens 8 :4

Autels,traditions, place des dieux, huile rouge, sel coq, chèvre et autres ingrédients pour élever un sacrifice aux dieux d’un village, d’un lieu, afin qu’ils pardonnent une faute commise, ou encore pour rentrer en communion avec eux, sont encore des usages que certains pratiquent. Est-ce par ignorance ou par refus d’accepter l’œuvre salvatrice et libératrice de l’Agneau Suprême immolé ? Certains pensent encore à tort que l’Evangile est un outil d’acculturation, pourtant la parole de Dieu pour être comprise aux extrémités de la terre, devrait simplement être adaptée aux réalités de chaque peuple, contextualisée et acceptée.

Au milieu des querelles interculturelles, de tous ces index accusateurs portés sur les religions qui seraient la raison du sous-développement du continent, la parole de Dieu vient nous rappeler ce jour encore qu’il n’y a qu’un seul Dieu, et Jésus Christ est le chemin qui mène à Lui. Il est le Sacrifice suprême qui nous donne accès au Seigneur, car son sang a été versé pour le salut de l’humanité entière sans exclusion de race et de continents. Elle nous invite à dissocier notre spiritualité des intérêts sociaux et politico-économiques.

Jésus brise les malédictions ancestrales et nous libère. La défunte grande tante aveugle qui s’était perdue du temps de mes aïeux, n’a plus accès à moi pour me nuire ou m’empêcher d’évoluer dans la vie si je refuse d’aller la chercher sur les sentiers inconnus de son vécu. Je n’ai pas à l’invoquer car elle n’a aucun pouvoir sur ma vie. Ma vie est cachée en Christ, et donc en Dieu le père qui est Source de toute vie. J’ai la responsabilité en collaboration avec Dieu de marquer ma génération par mon travail. Je vis une belle communion transcendantale et surnaturelle avec Dieu Maitre de l’univers par Jésus Christ, qui s’est livré en sacrifice ultime et suprême pour que nous ne fassions plus de cultes ancestraux inutiles. Il nous invite à croire au salut en Lui car il est l’unique chemin, la vérité et la vie éternelle.

Quelque soit l’endroit où on se trouve dans l’univers, que ce soit au village, en ville ou à l’autre bout de la planète terre, connectons nous simplement à notre Dieu créateur par notre disposition d’esprit, et la prière par laquelle tout bien nous est acquis au nom de Jésus Christ. Il brise ces pratiques contraignantes, nous affranchit et nous donne la liberté de rester connecté à Dieu dans notre mobilité.

Aucune de nos idoles ne peut nous conférer le salut. Aucune de nos idoles ne pourra modifier la décision de Dieu de nous ôter son souffle quand il l’aura décidé. Face à la mort, ni notre savoir, ni notre avoir ou notre pouvoir n’a de valeur. Aucune Culture ou tradition ne nous promet la vie éternelle qui se trouve en Jésus. Notre Dieu seul mérite l’adoration, l’idolâtrie, tournons vers lui nos cœurs dans un élan de retour aux sources.

Eternel Dieu de l’univers, Dieu notre Père et bon Berger céleste, nous reconnaissons Ta majesté et Ta suprématie. Nous reconnaissons que le sang de Jésus versé sur la croix a été le sacrifice suprême et ultime. Christ nous réconcilie à Toi Père et aucun autre sacrifice n’a plus de valeur. Nous rendons grâce pour Ta grande miséricorde et Ton amour incommensurable. Au nom du Père du Fils et du Saint Esprit, un seul Dieu éternellement béni. Amen. JDD !

 

🙏

Si vous avez aimé cette méditation, partagez la autour de vous