Il est des personnes dont on dit tant de mal, à cause de leur méchanceté pendant leur pèlerinage ici-bas. Le témoignage de leur vie est si négatif qu'au jour de leurs obsèques personne n'a le courage de faire des éloges, pourtant il est légion d'en faire, d'embellir la dépouille par de beaux discours qui sonnent faux pour des personnes qui ont vraiment connu ces défunts. Pour en arriver à ce stade, il ne faudrait pas simplifier le degré de méchanceté et de perfidie servie durant leur séjour terrestre. C'est le cas de Joram, Roi de Juda: " il avait trente-deux ans lorsqu'il devint Roi, et il régna huit ans à Jérusalem. Il s'en alla sans être regretté et on l'enterra dans la ville de David, mais non dans les sépulcre des rois."

Huit années de règne pendant lesquelles le peuple a souffert de son fait. Il leur a attiré les plaies de l'Eternel. Joram a tué tous ses frères pour s’éterniser au pouvoir. Il a oublié Dieu face aux richesses matérielles. Et Lui-même a été frappé par le Seigneur d’une maladie violente sans remède, qui a douloureusement fini par l’emporter, car tout se paye ici-bas. Haine, guerre, divisions, souffrances voilà ce que garde de lui le peuple qu’il devait gouverner et protéger, lequel se refuse de lui rendre un quelconque hommage.

À contrario en trois ans et demi de ministère seulement, Jésus a impacté et transformé le monde. Jésus a renversé le cours de l’histoire en semant l’amour qui bannit la loi du talion. L’amour qui invite au pardon. L’amour qui fait régresser le mal. L’amour qui supporte et protège tout. L’amour qui rend service. Il exhorte au vivre ensemble dans l’unité et l’harmonie. Il nous a instruit après son départ de pratiquer cette nouvelle dimension de l’amour qui nous rendra pleinement heureux les uns les autres. Voilà notre héritage en Christ. Poursuivre son œuvre c’est semer l’amour. C’est manifester les fruits de l’esprit cités dans Galates 5 :22 : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. Voilà des valeurs admirables à léguer. Prions afin de faire de bons choix, prions afin de généreusement communiquer autour de nous, toutes ces riches valeurs immatérielles et éternelles.

Seigneur notre Dieu notre Père, c’est une question délicate ce matin, qui nous interpelle à réfléchir sur comment nous voudrions que les autres se souviennent de nous quand nous ne serons plus ici-bas. Quel héritage leur laisserons-nous ? Seraient ce des biens matériels qui passent car tout est vanité ? Ou des principes chrétiens solidement ancrés qui font de notre descendance des personnes de valeurs et leur garantissent le salut en Jésus Christ ? Seigneur nous voulons être dans ce monde des visages de l’amour, des semeurs à tout vent des graines d’amour, de paix et d’unité, être des modèles de gentillesse et de bonté. Donne nous au-delà de l’argent après lequel nous courons, de mettre un point d’honneur à l’éducation, à la morale et à la spiritualité de notre progéniture, car ce que l’on a acquis durement pendant de longues années peut être dilapidé en un jour par un enfant qui ne maitrise pas les règles de gestion. Or chacun de nous porte en lui, la semence divine de sa richesse.

Donne-nous la force de conduire à Christ nos enfants et notre entourage car il est le salut et la source du vrai bonheur. Donne nous de ne jamais oublier que « nus nous sommes arrivés dans ce monde, nus nous en partirons. » Donne nous de comprendre que les vraies valeurs à poursuivre sont immatérielles et que nous devrons chercher premièrement le royaume de Dieu et toute chose nous y seront données. Rappelle-nous que Dieu est la source providentielle et que nous devrons nous laisser utiliser par Lui pour impacter notre génération. Par Jésus Christ, amour de Dieu pour l’humanité, nous avons ainsi prié, Amen.

 

🙏

Si vous avez aimé cette méditation, partagez la autour de vous