« L’Eternel envoya parmi eux des prophètes pour les ramener à Lui, mais ils n’écoutèrent point les avertissements qu’ils en reçurent…. Ainsi parle Dieu : pourquoi transgressez-vous les commandements de l’Eternel ? Vous ne prospérerez point, car vous avez abandonné l’Eternel et il vous abandonnera ». 2 chroniques 24 : 19-20

On a coutume de dire que nul n’est prophète chez soi. Le profane trouve misérable, comme de la perdition et une grande perte de valeurs intellectuelles durement acquises, l’engagement à suivre l’appel du Seigneur. Il est difficile à bien de gens (qui ne le comprendront que trop tard) de discerner que leur parler de Dieu, c’est leur parler de la plus grande richesse disponible. Ils comprendront peut être tard seulement que les valeurs immatérielles sont les plus importantes à acquérir. Que pour une communication avec Dieu notre créateur, nous nous devons en Lui d’exercer notre esprit.

En effet les bergers et autres spirituels dans des communautés martèlent l’amour de Dieu et exhortent l’humanité à appliquer les divins principes et valeurs. Le seigneur dispose autour de nous, des personnes qui éveillent notre conscience, des personnes qui nous font des rappels à l’ordre. Celui qui connait et n’obéit pas s’expose à la colère de l’Eternel. Celui qui est ignorant et ne se soucie pas de son ignorance, s’expose à sa propre perte car la parole de Dieu est disponible pour tous et tous devrions nous engager à la sonder. Ne dit-il pas dans Osée 4, que son peuple périt faute de connaissance ? L’Eternel connait toutes ces situations et dispose dans nos marches et sur nos sentiers des prophètes pour nous parler, des bergers pour nous encadrer, des oints pour nous enseigner. La voix du Seigneur résonne dans les saintes écritures, dans les prédications, dans les enseignements. L’écoutons-nous vraiment ? Si nous l’écoutons, en faisons-nous bon usage ? La mettons nous en pratique ?

Seigneur notre Dieu notre Père, nous voulons nous souvenir que nous sommes là pour un temps, pour une mission. Donne nous de racheter ce temps car face à la mort, ni notre avoir, ni notre savoir, ni notre pouvoir n’auront de valeur. Donne nous de rechercher Ta face pendant qu’il est encore temps, de placer notre confiance et notre foi en Toi la source de la vie. Donne nous de bien recevoir tous Tes envoyés et de serrer fort dans nos cœurs l’Evangile. Dispose les cœurs encore endurcis à être saisis par le ministère de la parole des prophètes et autres bergers. Donne nous de marcher selon Tes recommandations, de T’obéir totalement afin de prospérer à tous égards, et mener une vie glorieuse. Nous avons ainsi prié, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, un seul Dieu éternellement béni, Amen.

🙏

Si vous avez aimé cette méditation, partagez la autour de vous