Genèse 2:7-9,3:1-7

Romains 5:12-19

mathieu 4:1-11

Rubis de Dieu bonjour, Toi qui es femme, et belle dans le Seigneur, bonjour.  Promotion de l’égalité des genres et protection des droits de la femme : Tel est le thème que donne l’ONU à cette journée internationale de la femme. Qui dit femme, voit la douceur, le charme, l’amour, la beauté, la vie, le soutien, mais aussi le potentiel, l’intelligence, le talent et la pleine capacité de faire ; Et quant au mariage la parole corrobore en disant que celui qui trouve une femme, a trouvé le bonheur. Oui à propos de la femme, que nous disent les textes du jour? Pourquoi le 8 mars ? Eve la première femme sur terre est-elle un modèle? Qu’attend-on d’elle, dans notre société d'aujourd'hui?  Questions dont les réponses vont étayer notre prédication. Mais avant notre développement, deux versets oomains.nt spécialement captivé notre attention, dans le livre de la genèse et dans celui de Romains.

Genèse 3 verset 6 nous dit « La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea ».

Et Romains 5 verset 19 nous dit « Car, par la désobéissance d’un seul homme, beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l’obéissance d’un seul, beaucoup seront rendus justes »

Si le péché est rentré dans le monde par la main de femme, le salut lui est offert par la main céleste d’homme. Quelle complémentarité !

la femme chrétienne a pour devoir l'aide, le conseil et la soumission. Eve a induit son mari en erreur et nous pouvons voir qu'elle lui enlève meme son role de leadership en ceuillant en premier du fruit de l'arbre défendu pour le lui donner à manger. cette image de la première femme que nous présente la bible, doit elle continuer à couler? Que non! Le bonheur de l'homme en Eden aura été de courte durée. Sous la forme de serpent, le diable s'introduit dans le jardin et capte la confiance de la femme en meme temps qu'il insinue dans son coeur, la méfiance envers Dieu. La genèse nous présente la ruine de l'homme et le moyen établi par Dieu pour l'en tirer, se presente avec la venue du Messie. Le serpent entre en scene, avec une question insolente qui a pour but de jeter du doute sur la revelation divine. cette question est le modèle effrayant de toutes les questions impies soulevées par les serviteurs du serpent dans le monde. Des questions qui ne peuvent etre combattues que par l'autorité supreme et divine des saintes écritures. Quoi? Dieu a dit vous ne mangerez pas de tout arbre du jardin? telle est l'astucieuse questiondu diable. Si la parole eut richement habité dans le coeur de Eve  comme nous le voyons dans les réponses fermes de Jesus dans l'evangile du jour, alors la réponse de Eve aurait été simple, directe et décisive. il n'ya qu'une manière de repondre aux questions et suggestions du diable: c'est de les traiter comme venant de lui, et de les repousser par la parole de Dieu. Le coeur qui y prete une oreille attentive s'expose à perdre la seule force par laquelle on puisse les combattre. et j'ai encore lu hier, un verset qui m'a captivé: "Mettez en pratique la parole, ne vous bornez pas à l'écouter en vous trompant vous-memes, par de faux raisonnements" jacques 1:22 Nous sommes invités à ne pas nous conformer au siècle présent, avec ses déviances et nos pensées mauvaises qui veulent perenniser la chute de l'homme.

Presque tout dans le monde d’aujourd’hui tourne autour de l’argent. Et au nom de l’argent qu’elles n’ont pas toujours le moyen de ramener au foyer, la valeur de la femme en prend un coup de nos jours. Dans la société d’antan, il suffisait aux femmes pour jouer pleinement leur rôle, d’être de bons ministres de l’intérieur. A bien regarder, pour  être ménagère, il faut être une personne capable, multitâches et c’est un travail à plein temps. La sortie de la femme pour un travail hors du foyer a donc une incidence certaine sur la vie familiale. Pour celles-là qui souffrent du mépris des hommes qui les taxent d’incapables car elles ne produisent pas encore financièrement, ou rien que très peu, au-dessus de leurs attributs naturels et leur participation active et matérielle au soutien de leur maison, le Seigneur invite à écouter attentivement : Notre Créateur a doté la femme à sa conception du même potentiel illimité, de la capacité de faire ou de ne pas faire, tout comme les hommes qui malgré leurs exigences ont pour rôle biblique de réunir les moyens de subsistance pour leurs femmes et enfants.

Au-delà de nos mises élégantes et du makeup d’aujourd’hui, cette journée invite donc à réaliser que nous existons pour donner, créer, entretenir la vie et en faire un exemple. Cette journée féministe invite à lutter pour la reconnaissance des droits de la femme, c’est une journée offensive qui demande l’intégration des femmes dans les postes de décisions, l’égalité salariale, le droit à vivre, le droit de ne pas subir de violences au foyer, et moins de stress au travail. Cette journée fait une demande politique de changements dans tous les domaines de la vie sociétale, qui selon la forte implication féminine aux postes à pouvoir, traduirait la reconnaissance à elles accordées.

Puisque nous faisons autant que les hommes, des formations scolaires, universitaires et professionnalisantes, lesquelles nous confèrent les mêmes diplômes et attributs, notre challenge est la reconnaissance de nos compétences et aptitudes acquises pour une meilleure insertion, et pour impacter différemment notre société comme Eve qui, dans son action et intention première, a voulu ouvrir son intelligence. Oui Eve en mangeant du fruit de l’arbre défendu, a voulu la connaissance. Elle a désiré le développement de ses facultés de comprendre et de raisonner au-dessus de la moyenne. Alors toutes les femmes doivent oser, elles doivent rêver grand, elles doivent chercher des aptitudes, une adresse et une habileté spéciales, des capacités particulières pour un secteur d’activités. Tenez mesdames, saviez-vous que chacun de nous est ici-bas, la réponse du Seigneur, au cri d’une catégorie de souffrances qui crient à Dieu ? Alors Tu es spéciale, tu es unique. Demande à Dieu pourquoi tu es là ! Comme Eve, tu es l’influence qui se veut positive. Lèves toi et agis ! La bible regorge de récits de femmes d’impact qui ont été utilisées puissamment par Dieu : Marie, Débora, Esther , Anne, Dorcas et bien d’autres… Soyons comme elles, des femmes d’influence pour notre génération, en marquant la différence par notre soumission à la parole de Dieu.

Ne nous limitons pas au port du pagne du 8 mars et autres artifices, osons faire la différence par notre savoir-faire, notre savoir vivre, notre réel challenge, notre façon de voir, par notre occupation qui glorifie le Seigneur. Changer de mentalité, de vision pour gagner en honneur et en dignité. Nous devons chacune être des personnes d’impact, être un vrai cadeau pour notre entourage et pour notre génération.

En lieu et place de cette mentalité d’attente et de main tendue, de ce sentiment d’inutilité et d’oisiveté, de ce sentiment de dépendance et d’éternelles assistées, qui nous tirent au rabais on doit pouvoir se dire : je suis une élévation. Je suis une bénédiction, bénie pour être à mon tour, source de bénédictions ! Ensemble, nous devons fédérer nos intelligences pour créer quelque chose qui révolutionne, être une motivation dans toutes nos interactions humaines. Nous devons certes revendiquer nos droits, mais surtout leur opposer les compétences, des dons et talents aiguisés, pour redresser les lignes qui sont aujourd’hui, contre nous. Non, les droits acquis par les femmes dans la société, ne doivent pas être une fleur ou une faveur imméritée liée à notre condition de femme. Le droit est aussi un mérite, une compétence à valoriser. Donnons-nous de la valeur, croyons en nous, brillons, méritons le respect, en étant des femmes d’impact. Oui les femmes peuvent ! et nous les retrouvons dans tous les corps de métier de nos sociétés contemporaines : Présidentes de la République, Ministres, Sénatrices, Magistrates, Avocates, Médecin, Pasteurs (comme notre valeureuse chef de paroisse), Meilleure productrice agricole, entrepreneures, Gendarmes, dignes épouses et vertueuses mères de familles etc… Dans l’intégration sociétale, ce n’est pas encore le pourcentage égalitaire, mais travaillons à nous améliorer, à exceller, pour mériter nos places. Une autre qui s’élève c’est une place supplémentaire de gagnée. A compétence égale, reconnaissance égale.

D’aucuns sont séduits par des femmes qui devront juste demeurer au foyer, d’autres sont séduits par celles qui osent mettre leur talent et savoir-faire au service de leur communauté et du monde, en étant des femmes d’influence. Charmantes et belles de l’extérieur aujourd’hui, la véritable beauté qui séduit et pérennise toute relation est d’abord intérieure, immatérielle. Elle est d’abord dans l’intellect, le savoir être, le savoir-faire, dans l’amour talentueusement donné. Par amour Eve a osé manger du fruit défendu, et en a donné à Adam son compagnon. Comme dit plus haut, Si le péché est rentré dans le monde par une main de femme, le salut lui est offert par la main céleste d’homme, fils de Dieu. Et si par la désobéissance d’un seul homme, beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l’obéissance d’un seul, beaucoup seront rendus justes.

Certes Il faut des deux pour faire un bel équilibre, mais cette parole invite à reconnaitre que sans l’homme dans nos vies, il nous manque beaucoup. Aimer c’est tout donner ! Les hommes nous donnent leur nom, leur semence pour procréer, ils travaillent dur pour que nous ayons du pain à table, ils nous épaulent, nous soutiennent et nous révèlent au monde. Ce n’est pas vrai Mesdames ? Ils nous font nous sentir belles, rayonnantes et utiles. La parole leur accorde d’ailleurs la suprématie au foyer en les établissant sur nous comme chefs de famille. Cette hauteur est incontestée, ce que nous réclamons, c’est qu’à compétences professionnelles égales, l’on nous accorde les mêmes droits et chances qu’à la gent masculine. Mais nous nous devons de rester soumises à nos époux, et nos titres et grades restent au bureau le soir venu, pour nous laisser revetir la douceur de femme et de mère au foyer.

Jésus Christ, l’homme-Dieu est celui par qui le salut est entré dans le monde. Il nous a donné un nouveau nom, nous sommes tous chrétiens. Sans distinction de genre. Il a introduit dans le monde, cette égalité tant recherchée. En christ, le pauvre dit je suis riche, le faible dit je suis fort, Dieu a fait pour nous de grandes choses. Il n’y a plus de condamnation qui pèse sur l’humanité. Le péché originel est pardonné. Eve est pardonnée. Tel un plat cuisiné et servi en attente des convives, le salut est disponible pour tous en Jésus. Il a payé pour toutes nos fautes, passées, présentes et avenirs. Il nous a affranchi et nous accorde la liberté. Quelle grâce ! Quelle bonne nouvelle ! Il est le chemin, la vérité et la vie. Accepter son œuvre à la croix nous réconcilie avec notre Créateur, et transforme nos vies. Accepter ses valeurs reprogramme nos vies à ne faire que du bien, semer l’amour, et vivre dans l’amour. Et nous sommes gagnés par une paix intérieure et une joie de vivre sans pareille, désormais heureux avec ou sans quoi que ce soit. En Christ nous sommes une nouvelle créature, nous dit la parole. Les choses anciennes sont passées, voici toutes choses sont devenues nouvelles. En cette période charnière de l’église, en ce temps de la passion de notre Seigneur et Sauveur, frères et sœurs, mettons nos pas dans celui du Christ le divin modèle. Choisissons de marcher avec lui en nouveauté de vie. Choisissons d’être plus que vainqueurs avec le ressuscité, dans tous nos combats de tous les jours. Que l’Esprit de Dieu soutienne notre engagement, qu’il accorde la victoire aux combats des femmes dont l’existence le glorifie et qu’il bénisse en nous l’écoute de Sa parole. Amen

Chantons : Maintenant, le pauvre dit je suis riche, le faible dit je suis fort, Dieu a fait de grandes choses pour nous, merci…

Maris aimez vos femmes, Femmes soyez soumises, nous instruit le Seigneur. Peut etre que si les hommes aimaient assez leurs femmes, elles ne feraient pas une lutte feministe ou de leadership. Anyway, chacun doit faire sa part, se soumettre à la recommandation du Seigneur, pour que sa vie qui est d'abord une place, et une histoire sacrée avec le Seigneur, glorifie son Créateur. Si nous approuvons l’égalité de genre que nous confère le droit social à compétence égale, Si nous croyons que Christ a introduit dans le monde cette égalité tant recherché et qu’il nous a justifiés de toutes nos iniquités, levons nous frères et sœurs, et confessons la foi chrétienne :

Je crois en Dieu

Le père Tout puissant

Créateur du ciel et de la terre

Je crois en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur,

Qui a été conçu du Saint Esprit, et qui est né de la vierge Marie,

Il a souffert sous Ponce Pilate, Il a été crucifié, Il est mort, Il a été enseveli

Il est descendu aux enfers, Le troisième jour, Il est ressuscité des morts,il est monté aux cieux. il siège à la droite de Dieu, le Père Tout Puissant ; il reviendra de là, pour juger les vivants et les morts.

Je crois au Saint Esprit, à la sainte Eglise universelle, à la communion des Saints, la rémission des péchés, la résurrection de la chair, et à la vie éternelle. Amen

 

 

 

 

 

 

🙏

Si vous avez aimé cette méditation, partagez la autour de vous