L’excellence, le leadership, la volonté d’être le meilleur dans ce que l’on fait, révèle aussi la nature de Dieu en nous. Le gout de la performance et de la compétitivité nous est inculqué dès le bas âge par des parents qui désirent des enfants habiles, ceux-là qui auront une place de choix dans leur destinée. Un étudiant admiratif de son enseignant excellera pour pouvoir relever ce dernier comme brillant professeur d’université. Qui est le meilleur, qui est le plus grand ? C’est aussi la question que se posent en secret les disciples de Jésus à l’annonce de son départ imminent. Qui pourra lui succéder ? Qui est le plus habile et aguerri pour prendre la relève ? La question est spirituelle et aucun d’eux ne le sait. Le seigneur les invite à intégrer qu’un leader est avant tout un serviteur, disposé et à l’écoute. Et prenant l’exemple d’un enfant, Jésus leur apporte la réponse en ces termes : « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. » Marc 9 :37

Nous savons tous que l’enfant est plutôt un apprenant, un être fragile, dépendant. Qu’est- ce qui fait la particularité d’un enfant ? Comment comprendre que le Seigneur assimile le bon leader, celui qui a compris sa mission, à un enfant, qu’il le juge davantage successible ? S’Il y a une caractéristique commune aux enfants de tous les lieux et de toutes les époques, c’est qu’un enfant reçoit tout des autres, et principalement de ses parents. Il n’est pas préoccupé et a cette faculté d’émerveillement que n’ont pas les adultes. Si Jésus met un enfant en avant, s’il fait d’un enfant un modèle, c’est pour nous faire comprendre que l’important, ce ne sont pas leurs capacités, leurs compétences, tout ce qu’ils sont capables de faire. Les diplômes, les titres sociaux et bien des choses qui nous donnent de nous juger important sur terre, n’ont pas de valeur céleste. Qu’est ce qui est donc important pour être efficaces? Loin de vouloir nous déresponsabiliser, Jésus veut que nous prenions conscience que nous recevons tout d’un autre, que nous recevons tout de Dieu. C’est en le comprenant que notre service prendra toute sa valeur, nous ôtant le sentiment d’avoir sur nos épaules de lourds fardeaux.

Seigneur nous voulons te faire de la place dans nos vies. Nous voulons communier, converser avec Toi dans notre intimité, là où personne ne peut nous accompagner ni venir avec nous. Donne nous de comprendre que nos capacités sont des dons venant de Toi. Nous voulons vivre sans nous inquiéter car notre confiance est dans Ta plénitude. Et Tu nous ouvriras le chemin de l’abondance et du bonheur car nous sommes privilégiés d’être tes enfants. Nous voulons être dans une attitude d’accueil. Donne nous d’être grand comme des enfants qui sont sereins, confiants, disposés au service, oui des enfants qui savent recevoir, aimer et s’abandonner pleinement. Donne-nous d’être sans cesse émerveillés sans cesse par tes hauts faits. Accompagne nos efforts et récompense-nous. Toi qui es Père Fils et Saint Esprit, un seul et même Dieu, béni de générations en générations. Amen.

🙏

Si vous avez aimé cette méditation, partagez la autour de vous