« Mes frères, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ? » Jacques 2:14

C’est une forte interpellation que nous fait l’Apôtre Jacques le serviteur de Dieu. C’est quoi la foi ? Peut-on avoir la foi sans le démontrer ? Quelle valeur a une foi non agissante ? Quels sont les ingrédients du salut ? Nous recevons aujourd’hui des préoccupations qui concernent profondément chacun dans sa manière d’être. Ce questionnement établit le lien entre la foi et l’action. En quoi consiste la vraie foi, telle est même la question que pose Jacques. Il l’aborde d’une manière polémique et nous rappelle que « celui qui n’agit pas, sa foi est bel et bien morte ». Il est bon de recevoir cette charge, et de la laisser travailler en chacun de nous. Elle questionne chacun, au creux de sa liberté, de sa relation d’amour envers Dieu et son prochain, elle réinvite à vivre pratiquement la parole de Dieu. Voyons quel est l’entendement à avoir de chacune de ces notions et tirons des conclusions réalistes et pratiques.

« La foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas » dit Hébreux 11.1 c’est croire, c’est obéir, c’est espérer, c’est mettre en pratique la parole de Dieu. La foi est une grande puissance car elle nous confère le pouvoir d’agir efficacement au nom de Jésus. La foi chrétienne trouve sa plus grande expression dans une vie communautaire qui nous démarque dans ce monde plein de travers. Loin d’être une simple convivialité humaine, cette vie trouve ses racines en Dieu, car elle est essentiellement participation à sa Vie à Lui, une Vie qui est Amour et donc Vie pour les autres. Cette vie commune est par nature inclusive, universelle et nous rend sensible à ce que vivraient nos semblables. En son essence, la foi en Jésus Christ se traduit par le vivre ensemble, l’offre en actes secourables ou de communion (rire avec ceux qui rient, pleurer avec ceux qui pleurent) tel que nous instruit la parole. La foi nous pousse à l’action.

Les œuvres sont l’expression de l’amour qu’on ne saurait juste déclarer du bout des lèvres. Les œuvres sont un peu le thermomètre de la foi. Quand on a du zèle pour une cause, on la soutient, on pose des actions qui la rendront belle, des actions qui en donneront une image admirable. Si mon frère est dans un quelconque besoin, et que j’en dispose je me dois de l’aider car je suis béni pour être source de bénédictions. Dieu ne viendra pas sur terre agir, il le fait en collaboration avec les humains que nous sommes. L’action est nécessaire à ma croissance, à mon développement spirituel.

Nous ne saurons cependant conclure que celui qui ne fait pas comme les autres n’a pas la foi. Il y’a par ailleurs ceux qui aiment les parades publiques pourtant au fond ils sont vides. Seule chaque personne connait ses réalités profondes. Les œuvres de foi sont d’abord une question de conviction personnelle. Un cœur conquis est généreux. Nous œuvrons dans le champ de mission de Dieu pour un objectif : l’expression de l’amour qui est l’identité chrétienne, le retour à Dieu des brebis égarées, et l’avancement de Son règne. Notre attitude, notre agir peut se révéler pour beaucoup des supports de conversion. Notre agir doit se conformer à la parole pour avoir un bon impact.

Pour le salut : La foi ou les œuvres ? La foi et les œuvres ?

" Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. " Jean 20.31. Ce salut est si complet qu'il n'y a plus aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ (Rom. 8.1). Pour se l'approprier il faut reconnaître notre péché et nous en détourner, reconnaître tout simplement notre besoin de lui, et qu'en lui se trouve le pardon. Avoir confiance seulement dans ce qu'il a fait pour nous, et aucunement dans ce que nous pourrions faire pour lui de méritoire. Rom. 10.9 : " si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé. " Le salut n’est obtenu que par la seule grâce de Dieu.

Mais il importe de relever que le chrétien dans son vécu est appelé à manifester le Christ. . On sent que l’on vit sa foi quand on la pratique. Nous devons être dans notre société en crise, le miroir qui reflète l’image du Seigneur. Démontrer aux autres que nous les aimons. Apporter sa pierre pour bâtir l’édifice du Seigneur. Notre foi doit se voir dans notre manière de vivre. La foi et la mise en pratique des recommandations, voilà ce qui lui donne une dimension réaliste et bien pratique. C’est une discipline à laquelle nous devons nous soumettre pour glorifier Dieu, dès lors que nos cœurs Lui sont acquis. Sans les actes, on peut affirmer que la foi est morte. Alors prions :

Seigneur Jésus, Tu nous invites à nous engager au service de notre prochain. Tu le dis encore dans cette parole : "dans la mesure où vous avez fait cela pour l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous l'avez fait". Nous voulons te rendre témoignage et affirmer notre foi. Nous voulons l’exercer, la mettre en pratique en allant vers les autres. Soutiens notre engagement. Par la puissance de Ton Saint Nom, Amen.

 

 

 

🙏

Si vous avez aimé cette méditation, partagez la autour de vous